Andalousie 2010

 Sortie Andalousie 2010 Depuis un moment Olivier nous proposait de venir voler chez lui, à Ronda en Andalousie. Cette année, une sortie est donc organisée fin mars pour passer le voir. Comme nous logerons chez lui, le nombre de places est limité (il ne vit pas dans un château avec un parc pour les véhicules). Les sept premiers seront du voyage (désolé pour ceux qui n’ont pas pu être de la partie). Nous nous retrouvons donc : Valou et Nico ; Marco et Claudine ; JM nôtre cher Président ; Mona et ma pomme (les « et » ne veulent pas spécialement dire que des couples soient formés mais correspondent aux chambres). Départ vendredi soir pour 15 heures de route environ (c’est beau, mais c’est loin…). Samedi après midi pour récupérer, balade en ville (on ne va pas prendre les voitures pour aller voler, la route « Ya basta !!! »), les affaires sérieuses commenceront dimanche. Ca tombe bien dimanche matin, il pleut, on va encore glander ! Que nenni, nôtre « Guide » nous fait charger la voiture, ça va le faire. Deux sites et deux vols plus tard, ça l’a fait malgré la pluie sur la route, ça a même tenu à Cañete la réal avec repose au sommet, tout le monde a pris son pied, surtout Nico. Durant la semaine, nous avons donc pratiqué les sites de Cañete la réal ; Algodonares (Est ; Sud et Ouest), et le jour du départ, nous avons opté sur le site de Zujar pour nous rapprocher de la maison. Notre première impression a été : on s’est trompé, c’est pas en Andalousie mais en Irlande qu’on se retrouve. Tout est vert fluo, les oueds sont gonflés, la terre regorge d’eau. En fait, ça fait trois mois qu’il pleut. Les plafonds ne seront pas énormes (1650m au maxi, la voile dans le nuage) alors qu’ils font la renommée de la région. Nous sommes trop tôt dans la saison. Olive nous l’avait dit (mais la tradition veut que la première virée parapente direction le soleil est en mars) comme on n’écoute jamais personne, on gérera et on ne montera pas haut. Trois jolis cross on tout de même été réalisés dont deux Algo-Ronda (un vol de 26 km qui ne se fait qu’une à deux fois par an d’après le « Guide ») et un en biplace pédagogique de 10 bornes. Un des crossmen se posera dans un camp militaire de la légion. Ils sont, bien qu’armés, sympas mais ne connaissent pas Hoon !!! Nous resterons toutefois cloués au sol deux journées : pliage des secours, billard, tapas, TV grand écran… nous occuperont toute la journée et plus encore. Conclusion, tout d’abord : un grand merci à Olivier qui nous a accueillis, guidés, « navettés », sortis durant la semaine. Cette région est très variée, les sites tous différents mais tous magnifiques, les conditions de vol malgré une météo défavorable se sont avérées agréables, les cross y sont relativement faciles bien que la culture principale soit l’Olivier (pas le « Guide », l’arbre!) on y trouve, entre les lignes électriques, des attéros sauvages assez facilement. Vue l’étendue des possibilités du coin, du nombre de sites, ce n’est pas une semaine, mais un mois qu’il faudrait pour gouter pleinement aux plaisirs andalous. Encore merci Olive pour ton accueil et pour le don que t’as fait au club (nous avons récupéré l’ancienne Mac Para Montain de Jean-Michel, après révision, elle sera intégrée au matos du club). Patrick PS : j’ai testé l’accélérateur à fond aux barbules : à éviter, j’ai pris une méga fermeture, départ et maintien en autorot. C’est bon, j’ai le SIV en VAE et je n’accélère plus dans des conditions turbulentes.