10ème challenge de parapente des pompiers du tarn

pompiers2013_1La dixième édition du traditionnel challenge départemental de parapente des sapeurs-pompiers du Tarn, organisée par notre cher Président, s’est à nouveau déroulée à Moulis du 3 au 7 juin dernier. Le créneau météo semblait favorable, bien que durant toute la semaine précédente, l’arrivée annoncée du beau temps reculait de jour en jour (le vendredi, on a passé la journée les pieds dans l’eau suite aux inondations dans le sud du Tarn). Elle a regroupé 16 concurrents dont des pompiers venus du Tarn (Benoit, Christophe, Didier, Patrick, Sylvain), ainsi que des départements de la Gironde (Greg, Thibaut, Vincent), du Cantal (Pascal) et de l’Ille et Vilaine (Rémi), l’équipe des pompiers était renforcée par la venue de Valou, Hugues et Patrick (Roques) équipés de leurs kayaks, au cas où la météo ne fasse des siennes et enfin de  PH, notre cher Président de CDVL venu en tant qu’autorité du milieu associatif FFVL et accessoirement accompagnateur de club pour les autonomes (semi-autonomes pour certains) pour terminer le revue des participants, deux pompiers étaient en couple ainsi Corinne et Angèle ont permis à Valou de ne pas être la seule représentante de la gent féminine. Morgane et Marine nous ont rejoint afin de mieux réviser des partiels ??????       ("quelques photos")

N’étant pas réservée aux pilotes chevronnés, les purs débutants, comme les pilotes désirant suivre un stage de perfectionnement furent pris en charge par les moniteurs de l’école Parapente family. Les dieux du ciel étaient avec nous, nous permettant de voler quasiment tous les jours sur différents sites pyrénéens grâce notamment à l’analyse météo performante des moniteurs de l’école. Pour les élèves, les deux premiers jours furent consacrés au travail sur pente « école », j’étais considéré comme stagiaire (animateur de club, je craignais donc que les récits de vol des autonomes ne me rendent jaloux). L’herbe étant haute, le challenge Laura Ingalls fut lancé : la plus belle gamelle dans l’herbe en était le critère de sélection, notre champion sans appel est Benoit, récit de l’exploit :

Une élévation à 1 mètre de haut suivie d’une position « main aux fesses » (sachant que l’animal a une envergure de 2,20 mètres !) un décrochage s’ensuit, voile en spi, glissade d’environ 50 mètres, record à battre !!!!!

Pendant ce temps, les « autonomes » se déplaçaient de site en site pour bénéficier des meilleures conditions du jour. Ils iront à l’étang de l’Hers et au col de la Core où un petit cross sera réalisé par PH et Pascal, soaring le soir venu à Moulis.

Le mercredi, le premier grand vol était programmé depuis l’étang de l’Hers, Eole en décidât autrement.

Les stagiaires durent donc attendre le lendemain pour quitter le plancher des vaches depuis le site dit du « planot » sur la commune d’Arbas, encouragés par l’équipe des autonomes venus les soutenir dans ce moment symbolique et fort en émotion (en fait une panne mécanique nous contraint à ne pas pouvoir être présents pour le premier vol, mais pour le second, tout le monde était présent. Christophe, jaloux de Benoit, voulait gagner un challenge, il aura celui de l’accro-branche : un peu court, il tente de se poser dans un champs tout en longueur, 200 m avant l’attéro officiel, une bulle friponne lui fait allonger son vol jusque sur la haie en bout de terrain et le voilà déposé dans les branches. Que le pilote qui ne s’est jamais branché lui jette la première pierre, pour l’instant, il n’en a pas trouvé !!!!

Les décollages se succédèrent pendant deux jours, où les oisillons devinrent rapidement des animaux volants glissant de longues minutes au dessus d’une forêt ayant hébergé un plantigrade venu de contrées lointaines. Les stagiaires firent honneur à leurs formateurs en démontrant une gestuelle parfaite, appréciée par les pilotes aguerris présents sur le site. Rémi pour dernier vol s’est même payé une séance de SIV lors d’un exercice de tangage, ah !! ces jeunes !!!! 

La fin du challenge arriva rapidement et lors de la soirée du jeudi, à l’issue d’une longue délibération (Didier a perdu sa première place pour un rond point pris à contre sens avec la navette, on ne rigole pas avec la sécurité !!!), le vainqueur de cette dixième édition fut désigné, il vient du Tarn Nord, Sylvain aura l’honneur durant un an de détenir ce cher trophée.

A l’heure des bilans, il est temps de rendre hommage aux partenaires de cette rencontre amicale: le centre Leclerc du Bout du pont de l’Arn ainsi que les établissements Laprade production (Menguy’s) sans qui il aurait été impossible d’organiser ce challenge. Il est fort probable que l’an prochain, la onzième édition se déroule dans le Cantal au pays de Pascal.